Échine de porc marinée & confite

Un petit détournement de la marinade utilisée pour la recette chinoise du porc laqué et, généralement, mise en œuvre pour rôtir et laquer, ça fonctionne vraiment bien.

Echine de porc marinée confite

Pour la marinade

  • une cuillère à soupe de gingembre haché
  • cinq gousses d’ail émincées
  • trois cuillères à soupe de sucre (j’utilise du rapadura, jus de canne brut, séché)
  • trois cuillères à soupe de miel
  • quatre cuillères à soupe de tamari
  • quatre cuillères à soupe de vin de riz
  • une cuillère à café de sauce piquante
  • une cuillère à soupe d’huile de sésame

Pour le plat

  • une pièce d’échine de porc désossée (1,2 à 1,5 kg avec l’os)
  • quatre à cinq pommes de terre

La veille au soir mettre tous les ingrédients de la marinade dans un sac à congélation muni d’un zip et bien malaxer le sac afin que le miel et le sucre fondent et que tout soit bien mélangé.

Dégraisser au maximum et mettre l’échine dans le sac en la tournant bien de façon à l’enrober de marinade, faire sortir un maximum d’air du sac et laisser au réfrigérateur jusqu’au lendemain matin. Le matin, simplement retourner l’échine dans le sac et laisser au frais jusqu’au moment de la cuisson (prévoir trois heures pour la dernière préparation et la cuisson).

Trois heures avant le repas, sortir l’échine du réfrigérateur, bien l’égoutter au-dessus du sac qui contient la marinade. Pendant qu’elle s’égoutte, brosser les pommes de terre (bio, c’est beaucoup mieux) sous un filet d’eau sans les éplucher pour retirer toute la terre puis les couper en quatre dans le sens de la longueur.

Préchauffer le four à 175°.

Dans une sauteuse à feu vif dans un peu d’huile faire dorer sur toutes ses faces le morceau d’échine en prenant bien garde à ne pas le bruler (attention, très sucré = caramel), dès que l’on obtient une belle couleur brun/caramel on arrête.

Dans un plat à tajine (hé oui, je ne m’en lasse pas) mettre la marinade, déposer l’échine et l’entourer douillettement avec les pommes de terre.

Sur le feu mener à ébullition, couvrir et enfourner pour une demi-heure à 175° puis baisser le four à 125° et laisser cuire deux heures en lui foutant la paix.

À ce stade la viande se coupe à la fourchette et les patates (surtout celles qui baignaient dans la marinade) sont tout bonnement divines.

Un petit plus : délayer une cuillère à soupe de fécule de maïs dans un peu d’eau froide, mettre l’échine sur planche et  les pommes de terre dans un plat. Mettre le tajine sur feu moyen et y incorporer la fécule, laisser épaissir pendant deux minutes, mettre dans un bol et poser la table avec une cuillère pour se servir.

[print-me]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.