Épaule de porc en gelée

Bon, tu commandes à ton pote Serge le boucher une épaule de porc, comme ça, pour essayer de faire un truc qui ressemble aux jambonneaux de l’Aveyron que tu aimes bien et tu te retrouves avec huit kilos de barbaque sur la table…Jambonneaux_cuisinedours
L’idée c’est les futurs apéros sur la terrasse, on ouvre un bocal de pâté, on sort un magret sec ou fumé et un bocal de jambonneau avec un coup de rouge, un verre de cidre ou une bière, j’te jure on va confiner au bonheur.

Donc je me retrouve avec une épaule de porc de huit kilos et quelques, désossée mais SURTOUT pas découennée, 21 bocaux de 350 ml d’une célèbre marque, du sel, du poivre et quelques décilitres de gelée maison.

La gelée est réalisée avec l’os de palette de ladite épaule, deux mignons pieds de cochon, du laurier, du poivre en grains, un peu de sel et des baies de genièvre, le tout ayant bouilli pendant deux bonnes heures.

J’ai découpé des morceaux d’épaule en larges lanières tassées dans les bocaux en les salant et les poivrant  (poivre du moulin, bien sûr) puis en ajoutant de la gelée, le tout sans dépasser le niveau de remplissage.

Trois heures à 100° au stérilisateur, refroidissement, vérification de l’intégrité de la conserve (sans fermer le ressort forcer légèrement sur le couvercle pour vérifier que ça tient comme il faut), stockage au frais à l’ombre (sans fermer le ressort, si ça saute, ça se voit tout de suite).

Première dégustation dans quelques jours, je vous tiens au courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.