Far à iode

Certes le jeu de mot est douteux, j’en conviens mais strictement ce titre reflète la vérité, un appareil à far assaisonné d’un sauté de cabillaud, produit issu de l’océan qui, donc,  apporte sa dose d’iode.Far à iode

  • 200 g de farine de petit épeautre
  • 25 cl de lait de soja
  • trois œufs
  • 250 g de filet de cabillaud
  • deux oignons frais
  • trois gousses d’ail
  • 100 g de faux fromage vegan
  • huile d’olive, curcuma, safran, muscat, sel, poivre

Dans une jatte mélanger la farine, les œufs, une cuillère à café de curcuma, un bonne pincée de sel et le lait de soja, laisser reposer une demi-heure.

Pendant ce temps émincer les oignons et l’ail les faire revenir dans de l’huile d’olive à feu vif, mouiller avec un bon trait de muscat, assaisonner d’une cuillère à café de curcuma, une pincée de pistil de safran, sel et poivre. Laisser réduire un peu et poser les filets de cabillaud sur leur lit d’oignon et d’ail. Réduire le feu, couvrir et laisser cuire trois minutes (six ou sept si ce sont des filets [encore] surgelés). Au bout de ce temps, remuer pour séparer le poisson en morceaux, couper le feu, disposer le « fromage » découpé en rondelles sur le dessus, couvrir et laisser reposer quelques minutes.

Graisser et fariner un moule à manqué de 26 cm de diamètre, préchauffer le four à 180°.

Bien remuer le mélange poisson/ »fromage » et l’incorporer à l’appareil à far, gouter pour ajuster l’assaisonnement en sel et poivre, mettre dans le moule et enfourner pour une heure/une heure 10.

Se déguste tiède ou froid avec une salade mesclun simplement assaisonnée d’une pointe de fleur de sel et d’huile d’olive, un coup de blanc sec voire une lichée de muscat de Saint Jean du Minervois (le meilleur selon moi).

[print-me]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.