Fumaison tentative #02 : Haddock

Pour changer de la viande (mais j’y reviendrai) du cabillaud, salé et fumé pour le transformer en haddock.–reste écrit en blanc-

 

Haddock

 

Deux morceaux de dos de cabillaud, du sel, de la sciure, des braises, fumage !

Un bon morceau de haddock, réchauffé au court-bouillon ou à la vapeur (d’aucuns le chauffent dans du lait) avec quelques patates à la vapeur arrosées de beurre fondu…

Une envie qui m’est venue comme ça, ce matin j’ai mis au sel pour trois heures deux morceaux de dos de cabillaud et j’ai fumé le tout pour une heure et quart mais pas dans le fumoir de mon ami Serge. Pour des raisons techniques je ne vois pas comment suspendre sans qu’ils se déchirent les morceaux de poisson. Du coup j’ai fait ça dans un barbecue sphérique que l’on peut fermer. J’ai enlevé la grille de support des braises pour en mettre une plus petite histoire d’avoir la source de chaleur plus bas que pour une cuisson classique et j’ai posé les dos sur la grille de cuisson. Ici on sort du fumage lent comme pour les viandes du week-end dernier, la source de chaleur est trop proche de sa cible (il va falloir que je bidouille une rehausse à la grille pour éloigner encore les ingrédients de la source de chaleur.

Cela dit il a une bonne gueule mon premier haddock et je vous confierai demain sur cette même page les résultats de la dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.