Nouilles sautées, shiitakés frais, échine marinée

J’aime quand les préparations me viennent lentement en tête, comme d’autres élaborent des textes, des toiles… mais il y a également le plat qui surgit par accident parce qu’au hasard d’un marché l’on tombe sur un produit auquel on ne s’attendait pas du tout et que cette rencontre éveille des envies, des goûts inattendus. C’est le cas de ces shiitakés frais qui ont appelé de leurs vœux des nouilles et un peu de viande.Nouilles porc shiitakés

  • une dizaine de shiitakés frais
  • une tranche d’échine de porc désossée d’un doigt d’épaisseur (mais vous pouvez prendre un whisky avant)
  • 80 g de nouilles de riz
  • cinq gousses d’ail
  • coriandre fraîche
  • tamari, muscat, nuoc-mâm, sirop d’agave, sel, poivre

Une heure avant de commencer la cuisson couper l’échine en trois dans le sens de la longueur puis en fines lamelles, mettre à mariner dans un mélange instinctif de tamari, nuoc-mâm et muscat.

Faire cuire les nouilles al dente, les rincer à l’eau froide et les réserver.

Émincer les gousses d’ail et couper les shiitakés en fines tranches.

Faire chauffer à feu vif une cuillère à soupe d’huile dans un wok, une sauteuse, un tajine en fonte…

Le feu restera vif durant toute la cuisson, pas question de quitter son poste. Mettre la viande a sauter rapidement en laissant dorer mais en la remuant souvent puis ajouter l’ail et les shiitakés, laisser également dorer quelques instants avant de mouiller d’un trait de tamari, de muscat et de sirop d’agave. Ajouter les nouilles, mélanger soigneusement assaisonner de coriandre hachée, mélanger derechef, servir, manger.

[print-me]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.