Ragoût de seiche

Aujourd’hui c’était cuisine du marché, une seiche de méditerranée avec des mangetouts, une carotte, un oignon, des patates, du céleri-branche et de l’ail du coin plus quelques épices de lointaines contrées pour pas se la jouer identitaire…

Râgout de seiche

 

Rien de prémédité, j’adore ça et ne le fais pas assez souvent, descendre au marché sans idée préconçue et revenir avec le déjeuner. En plus j’ai croisé mon pote Lolo, on a bu un café dans le froid humide du petit matin en râlant comme des commères, une certaine approche du bonheur.

Le déjeuner c’était une seiche pêchée de la nuit, je l’ai découpée en morceaux, j’ai coupé des tronçons de trois centimètres de haricots mangetout, deux gousses d’ail et un oignon émincés, une carotte coupée en deux dans la longueur et en tranches d’un centimètre d’épaisseur.

J’ai mis une cuillère d’huile d’olive dans ma sauteuse, à feu vif, les légumes pendant une minute en remuant, j’ai ajouté la seiche, bien remué, mouillé avec 25 centilitres de vin blanc, ajouté une cuillère à café de curcuma et une demie de paprika doux, quelques filaments de safran, du sel et du poivre du moulin, mené à ébullition, mis à feu moyen, couvert et laissé mijoté en surveillant de temps en temps pendant une demi-heure.

Pendant ce temps j’ai épluché quatre belles pommes de terre (des Mona Lisa bio produites par Sébastien d’Aniane, une merveille), rincées et coupées en grosses tranches de deux centimètres d’épaisseur et j’ai pris quelques feuilles de céleri que j’ai hachées.

Au bout de la demi-heure j’ai ajouté mes patates, remué et laissé, en baissant un peu le feu, mijoter encore une demi-heure. Après ça, j’ai parsemé du hachis de feuilles de céleri et donné un tour de cuillère.

Avec Anne on s’est régalé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.