Carré de sanglier fumé puis confit

En ce moment je suis un peu obsédé par le goût des barbecues américains, mélange de confit et de fumé tellement particulier avec ce fondant incroyable des viandes… Du coup quand mon pote Jean-Luc m’offre généreusement un carré de sanglier, j’expérimente.

  • un bon copain qui connait un sanglier
  • de la sciure de hêtre
  • un fumoir
  • un four
  • du temps
  • des amis
  • de l’amour

Le matin parer le carré, le faire fumer une bonne douzaine d’heures.

Le soir, le masser à l’huile d’olive, le poivrer, le saler et le mettre dans un sac de congélation avec deux ou trois gousses d’ail concassées, réserver au frais.

Le matin le mettre une heure à four à 140° puis baisser le four à 125° et continuer la cuisson durant 3 heures et demi.

À ce point la viande se détache des os, c’est fondant, l’arrière-goût de fumé est parfait, c’est le bonheur.

Accompagné d’une purée pommes de terre/châtaignes assouplie sensuellement avec le gras et les sucs de la cuisson du carré…

[print-me]

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.