Fumaison tentative #01

Mon ami Serge, boucher à Viols-le-Fort, augmentant sa capacité de production m’a donné son premier fumoir. Cadeau somptueux à bien des niveaux car fabriqué par lui dans un vieux tonneau et déjà empli des fragrances de son propre travail. J’ai commencé l’expérience avec deux magrets de canard et un morceau de poitrine de porc.Fumaison #01

 

Avant tout je me heurte à un problème de vocabulaire, fumaison, fumage ? Le correcteur orthographique accepte les deux sans barguigné et cette page de Wikipedia donne plein d’explications.

Serge, toujours généreux, m’a en plus offert un demi-sac de sciure de hêtre préparée à des fins de fumaison.

Sur ses conseils j’ai mis au sel la poitrine de porc pendant trois jours et les magrets pendant 8 heures puis la poitrine a été fumée durant 24 heures et les magrets pendant 8 heures.

J’attends trois jours de séchage supplémentaire pour goûter à tout ça et vous ferai part des qualités gustatives de cette première fumaison.

Et, bientôt, à nous les saucisses, le fromage d’abbaye, le filet de porc, le pastrami de bœuf, le cabillaud, le maquereau !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.