Petit-déjeuner estival

L’été je me lève entre 4 et 5 heure, j’essaie de me débarrasser d’un maximum de corvées « paperasse » en buvant un café puis après l’arrosage des quelques plantes potagères que les sangliers veulent bien nous laisser et avant de passer aux travaux sérieux je me fais un petit-déjeuner.

 

 

Quelques dés de pain (avec ou sans gluten) dans un bol, trois tomates cerises fraîchement ramassées écrasées entre les doigts au-dessus du pain, cinq ou six feuilles de basilic grossièrement coupées, une gousse d’ail aplatie au couteau et finement émincée, quelques gouttes de vinaigre de cidre, un trait de sirop d’agave ou d’érable, une pincée de sel et une généreuse rasade d’huile d’olive.

Un petit délice à déguster en regardant le soleil pointer derrière la colline.

[print-me]

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.