Petit réveillon entre amoureux

Le 31 décembre 2015 nous n’étions pas « seuls » comme nous l’on dit quelques personnes mais bien « ensembles » tous les deux. Je nous ai concocté un petit repas simple et délectable.

St Jacques fumées & brandade gratinée

Noix de St Jacques fumées & brandade rustique gratinée

  • noix de St Jacques fraiches
  • gros sel
  • 350 g de morue dessalée
  • un bien grosse pomme de terre
  • trois gousses d’ail
  • huile d’olive
  • muscat, poivre, huile de sésame grillée

Pour la morue, prendre le temps de la dessaler correctement.

Deux heures avant le repas mettre un lit de gros sel au fond d’un plat à gratin, y déposer les noix de St Jacques et les recouvrir de gros sel. Mettre au frais pour 20 minutes.

Allumer la sciure dans le fumoir.

Faire cuire la pomme de terre à l’eau ou à la vapeur.

Préparer un court-bouillon avec un verre à moutarde de muscat, de l’eau et trois tours de moulin à poivre. Arrivé à ébullition y mettre la morue et laisser frémir durant 10 minutes.

Rincer les noix de St Jacques à l’eau et bien les éponger dans un torchon très propre, les enfiler par trois ou quatre sur des brochettes fines, les mettre au fumoir pour une heure.

Effeuiller la morue, bien retirer tous les arêtes et l’écraser avec la pomme de terre au presse-purée manuel en ajoutant régulièrement de l’huile d’olive jusqu’à obtenir la consistance souhaitée (dans mon cas, pas trop lisse, on garde le côté rustique de l’écrasée), passer l’ail au presse-ail et l’incorporer à la brandade avec soin, poivrer.

Mettre la brandade dans des petits ramequins et prévoir de la mettre à gratiner au gril du four une dizaine de minutes avant de servir l’assiette.

Pour l’assiette, j’ai ramassé quelques feuilles de Trévise rouge du jardin (non blanchie, donc feuilles presque bordeaux maculées de vert et assez amères, un bon mariage avec le sucre des noix de St Jacques) disposées comme un lit pour les noix de St Jacques disposées dessus et juste arrosées d’un trait d’huile de sésame grillé. La brandade  simplement posée à côté (voir la photo).

C’était excellent, le temps de salage des noix est parfait, le goût de fumée va bien aux St Jacques par contre la prochaine fois je pousserai le temps de fumage à deux heures pour voir puis j’ajusterai en conséquence.

[print-me]

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.