Ragoût d’agneau printanier

Comme des envies de printemps moi, un premier frémissement se fait sentir que mère nature, cette chaudasse, commence à avoir du mal à dissimuler, les bourgeons pointent sur les lilas, le thym, les rosiers, les jeunes filles s’énervent et les jeunes garçons ont encore perdu du QI…

Agneau printanier

Voilà, pour les amis ce midi, un gigot d’agneau tout désossé, des oignons, de l’ail, des carottes, des petits pois, un bouquet de thym bourgeonnant et deux feuilles de lauriers.

Rien de plus, pas de vin, pas d’alcool, de la légèreté, de la simplicité.

J’ai fait revenir dans très peu d’huile quatre oignons moyens finement émincés puis j’ai ajouté ma viande découpée en cubes, je l’ai fait dorer puis j’ai ajouté de l’eau à fleur de la viande, du sel, du poivre le bouquet de thym et les feuilles de laurier.

Tout ceci a mijoté sur la cuisinière à bois qui ronronne en cuisine… pendant une bonne heure puis j’ai ajouté des carottes coupées en quatre dans la longueur et en tronçons de quatre centimètres et, enfin, une heure plus tard des petits pois, une demi-heure avant de servir.

C’était bon, z’auriez dû venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.