Soupe de nouilles aux boulettes de crevettes

Je pense qu’en matière de soupe, bien que nous détenions quelques forts beaux et bons produits, l’Asie nous offre de véritables trésors. Ceci est une modeste tentative pour tenter d’approcher le bonheur.

Soupe de nouilles au boulettes de crevettes

Comme j’étais en mode « création empirique » vous n’aurez pas ici une recette précise.

J’ai décortiqué une dizaine de grosses crevettes crues et ai haché au robot la chair avec deux blancs d’œuf mélangés à deux cuillères à dessert de fécule de maïs, du persil, de la ciboulette, du gingembre et du sel pour obtenir une pâte assez lisse.

Avec les têtes et les carapaces des crevettes je fais un fond réduit pendant une heure pour obtenir environ un litre de fumet concentré. Pendant ce temps j’ai mis quelques champignons parfumés à tremper dans de l’eau tiède.

Pour cette première fois j’ai tourné mes boulettes avec deux cuillères à dessert, elles sont finalement un peu grosses et la prochaine fois je les ferai avec des cuillères à café.

J’écrase bien au pilon de mortier les têtes et les carapaces dans le bouillon et je le filtre à la passoire très fine. J’y mélange l’eau de trempage des champignons, j’y ajoute du mirin, du tamari, une cuillère à dessert de sauce pimentée, du nuoc-mam et je mets à bouillir.

J’y mets les champignons finement émincés et un petit bol de petits pois. Je laisse cuire une dizaine de minutes puis j’ajoute une poignée de nouilles de riz et en fin de cuisson des nouilles (2 minutes avant environ) j’ajoute les boulettes et, enfin, une fois le feu éteint, j’incorpore les deux jaunes d’œuf battus.

C’est largement perfectible mais ce fut un petit pas vers le bonheur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.