Terrine fumée

Une simple terrine de campagne revisitée par le fait d’avoir fait fumer les viandes quelques heures. L’idée m’en est venue grâce à Rodolphe qui nous avait apporté à la maison une délicieuse terrine au figatelli, grâces lui soient rendues, donc.

Terrine fumée

  • 500 g de foie de porc
  • 500 g d’échine de porc désossée
  • 500 g de poitrine de porc découennée
  • trois beaux oignon
  • deux gousses d’ail
  • deux œufs
  • vin blanc, gnôle, sel, poivre, huile

Faire fumer les viandes pendant cinq à huit heures, les hacher, faire également passer dans le hachoir l’ail, les oignons émincés et préalablement mis à suer quelques minutes à la poêle.

Bien mélanger en ajoutant les œufs, un shooter de vin blanc et un demi shooter de gnôle (prune, poire, pomme, tout y va) et poivrer. Une fois le mélange bien homogène, le peser et ajouter 15 g de sel au kilo de masse. Il faut incorporer le sel petit à petit afin qu’il soit bien réparti.

Avec ces quantités j’ai fait deux terrines dans des moules à cake, au bain-marie, 1h40 à four 180°.

[print-me]

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.