Un sanglier, un poulet…

Bien que ce mois de juillet et sa canicule furent peu propices aux débordements culinaires, Polo et Geoffray qu’un ami vigneron a régalé d’un sanglier trop enclin à dévorer ses raisins, sanglier immédiatement baptisé Roger*, ont décidé de le rôtir le week-end du 25.

Polo, grand pervers devant l’Éternel, voulait absolument « mettre quelque chose dans Roger », ce quelque chose fut un magnifique poulet fermier, immédiatement baptisé Samuel*, et comme il n’était pas question de laisser à Samuel vide, Polo nous a concocté une farce de chair à saucisse, pain et moult oignons.

Le père de Polo a construit un magnifique système de broche qui fut inauguré pour l’occasion. Roger et Samuel ont rôti 7 heures sur de la braise de charbon de bois, arrosés régulièrement d’une marinade à base de Guinness.

Z’auriez dû venir…

*Par respect pour la vérité, les prénoms n’ont pas du tout été modifiés.

2 réponses

  1. J’étais déjà blasé d’avoir raté la fête à Roger, mais alors maintenant que je découvre l’existence de Samuel, et qu’en plus je vois les photos du festin, je me dis que j’ai vraiment raté la bouffe de l’été 2015!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.